débuts > Ateliers pénitentiaires > Créer un outil de formation professionnelle sur la motivation

Créer un outil de formation professionnelle sur la motivation

débuts propose un programme d’ateliers pénitentiaires sur la motivation en détention.
la question de la motivation en détention

Images libres de droits est un programme d’ateliers pénitentiaires conçu en collaboration avec un psychologue clinicien. Il a pour objectif la création d’un outil de formation sur la motivation avec des personnes détenues volontaires.

Ce programme d’ateliers est accessible aux publics des maisons d’arrêt, centres de détention ou maison centrales. Il vise à la fois à soutenir les projets individuels de réinsertion des participants et déterminer les raisons de certaines désaffections aux ateliers et activités proposés en détention.

L’outil créé sera librement proposé à l’ensemble des établissements et intervenants en prison comme outil de formation professionnelle, facile d’utilisation, pour répondre à ces mêmes problématiques.

un outil de formation en images

L’outil adoptera le principe de la méthode Photolangage qui consiste pour un participant à choisir une image parmi un ensemble d’images proposées et à la commenter. Ce type d’outil est un facilitateur de parole. Il s’utilise dans le cadre d’exercices de groupe (10 participants au max. et 1 animateur) dans le but de faire parler chacun de ses motivations, de son expérience, de ses ambitions, de ses projets…

Les images sélectionnées en collaboration avec les personnes détenues évoqueront la « motivation » sous différentes facettes, de sorte que tout utilisateur trouve dans l’ensemble des images proposées au moins une image « qui lui parle ».



des ateliers ouverts à tous
  • le programme pour la création de l’outil est de 6 ateliers ;
  • il comprend des sessions d’interviews et d’échanges ainsi que des recherches iconographiques ;
  • les ateliers débutent par l’interrogation des participants sur leurs sources de motivation à participer aux activités proposées au sein des établissements (travail, formation, ateliers culturels…) ;
  • l’élaboration de l’outil suit un protocole qui assure sa validité scientifique mais les méthodes du programme sont progressives et créatives pour être accessibles à tous ;
  • les ateliers s’achèvent par la rédaction de la fiche pratique d’utilisation de l’outil, destinée à tout animateur intéressé, en prison ou à l’extérieur.
ce programme est une intention
Cette section présente l’intention du projet Images libres de droits en établissement pénitentiaire, sous la forme d’un programme. Non-exhaustif, ce programme est susceptible d’être modifié et/ou adapté pour répondre aux éventuels besoins spécifiques des établissements intéressés.
financement
La réalisation de ce projet ne prévoit aucun achat matériel ni dépense à l’exception de petit matériel de bureau. Au besoin, une recherche de partenariat pourra être menée pour le remboursement/avance des frais de déplacement relatifs à l’animation des ateliers.
animation

L’animation des ateliers Images libres de droits conviendrait idéalement à un professionnel (h/f) diplômé de psychologie du travail ou clinique, expérimenté dans la conduite d’entretiens collectifs.

La recherche de cet intervenant peut être effectuée :

  • « en externe » : via les services d’appel à compétence de débuts ;
  • « en interne » : auprès du personnel intervenant déjà auprès des personnes détenues dans le cadre de la formation professionnelle/continue ou des ateliers socioculturels ;

Dans les deux cas, des dispositifs d’accompagnement peuvent être mis en place pour aider à la réalisation du projet.

calendrier

Le programme des ateliers est planifié sur une durée maximale de 3 mois.

modalités

Images libres de droits s’adresse à tout établissement pénitentiaire intéressé pour accueillir sa démarche de soutien à l’animation de la vie carcérale et aux processus de réinsertion.

votre demande est un accord de principe
Votre demande d’ateliers est un accord de principe pour accueillir le programme « Images libres de droits ». Les modalités des interventions sont définies par conventions entre : l’établissement pénitentiaire d’accueil, l’animateur des ateliers et débuts, sous réserve d’accord des autorités administratives.
Prenez librement contact pour échanger sur l’accueil des ateliers.
Vous ne parvenez pas à nous écrire ? Adressez-vous à contribuer@debuts.fr

Related posts

commenter