débuts > Appel à partenariat > Devenir partenaire média de l’éco­responsabilité en prison

Devenir partenaire média de l’éco­responsabilité en prison

débuts, première plateforme d’innovation collaborative en milieu carcéral, met en place un grand chantier autour de l’éco­responsabilité en prison et recherche pour sa diffusion un partenaire média (web) spécialisé dans le domaine de l’écologie.
Devenir partenaire média de l’éco­responsabilité en prison

Dans le cadre d’Écoresponsables ?, un chantier collaboratif sur la place de l’écologie en prison, vous participez à la conception des outils de communication du projet et à leur diffusion.

En tant que partenaire média, vous vous adressez à l’ensemble des acteurs du domaine de l’écologie, et notamment des professionnels et des entreprises, des écoles et des associations concernées pour relayer les annonces, communiquer les actualités du projet et, de manière générale, contribuer à la dynamique de son développement.

profil

Média spécialisé dans le domaine de l’écologie, vous souhaitez faire de l’écoresponsabilité un point de rencontre innovant et audacieux entre des publics éloignés.

« Éco-et-citoyen », vous permettez à tous les acteurs « verts » de démontrer les valeurs humaines et sociétales de l’écologie sous un angle nouveau.

vous ne connaissez pas le milieu pénitentiaire
Les offres de partenariat ne s’adressent pas spécifiquement aux structures déjà impliquées ou expérimentées dans le milieu pénitentiaire : vous contribuez selon vos valeurs et appréhendez la question pénale avec débuts, les personnes détenues membres de son administration et l’équipe d’encadrement scientifique du projet.
Descriptif

Votre contribution accompagne le projet « Écoresponsables ? » et sa première partie exploratoire menée en établissements pénitentiaires : « Viser juste » .

  •  conseiller la stratégie de communication du projet ;
  • participer à la diffusion du projet et de ses actus ;
  • conseiller et coordonner les contributeurs (chercheurs, personnes détenues, professionnels et entreprises, étudiants…) pour l’écriture des actus du projet ;
  • proposer la coproduction de contenu complémentaire autour des questions relatives à l’écologie en prison ;
  • collaborer à la rédaction des outils de communication du projet (présentation, annonces, bilans…).

Dans un deuxième temps, vous êtes invités à participer à la communication d’un débat public diffusé en collaboration avec des partenaires de la presse quotidienne régionale (correspondant à la géographie des établissements pénitentiaires partenaires accueillant le projet). Ce débat sera principalement destiné à faire connaitre les possibilités et les opportunités de l’écologie en prison auprès de toute la société, sur la base des résultats obtenus en première partie.

modalités

Vous intervenez en concertation avec les responsables du projet et le responsable de la communication de débuts. Vos conseils et contributions peuvent être apportées à distance :

  • vous rédigez, annotez et commentez des documents partagés au sein de la direction du projet (par e-mail et par courrier avec les personnes détenues) ;
  • vous échangez avec l’administration de débuts et notamment, vous conseillez les personnes détenues chargées de la communication du projet dans leurs prises de décisions (principalement par courrier et par téléphone).

Le partenariat est souhaité sur l’ensemble du projet « Écoresponsables ?« , c’est-à-dire depuis la recherche des partenaires financiers permettant la mise en œuvre du programme de recherche Viser juste, jusqu’à la clôture du débat public qui suivra « L’écologie a-t-elle sa place en prison ? », en seconde partie.

votre proposition est un accord de principe
Quelle que soit sa forme, votre proposition de partenariat constitue un accord de principe. Les modalités des partenariats conclus sont définies par contrat entre le partenaire et l’association administratrice de débuts.
AVANTAGES FISCAUX
Lorsqu’un partenaire assujetti à l’impôt fait un don à débuts, il bénéficie d’une réduction de son impôt sur les sociétés ou sur le revenu, quelle que soit la forme de mécénat pour laquelle il a opté.
Cette réduction d’impôt est portée à 60% du montant du don effectué dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires H.T., avec la possibilité, en cas de dépassement de ce plafond, de reporter l’excédent sur les cinq années suivantes. Le taux de 60% s’applique sur les montants des dons en numéraire, sur la valeur des dons en nature ou sur le coût horaire des collaborateurs mis à disposition, y compris le montant des cotisations sociales correspondantes (dans le cas d’un apport de compétence).
Prenez librement contact pour vous présenter et échanger sur votre contribution.
Vous ne parvenez pas à nous écrire ? Adressez-vous à contribuer@debuts.fr

Tags:

Related posts

commenter